www.listentochloe.com
   Télécharger la biographie au format PDF®

Chloé Thévenin a indubitablement emmené toute une génération sur son terrain de jeu de musiques électroniques qui ne se limitent pas à la techno et au club. Elle est compositrice, et composer c'est développer une idée artistique, dont l'électronique décuple les possibles, tout en sachant quand un morceau est terminé.

Chloé s'est sensibilisée à l'analyse musicale, aux travaux de l'Ircam, qui lui ont ouvert une toute autre écoute, de l'électro-acoustique à l'école spectrale, venue enrichir sa palette sonore. Elle a poussé plus loin la démarche en revisitant Steve Reich pour la série Variations (France Télévisions), en duo avec Vassilena Serafimova, percussionniste bulgare à la formation académique, avec laquelle la jonction s'est faite sur l'improvisation.

Toujours très encline à repousser les propres codes de son art, elle n'hésite pas à se frotter à toutes les innovations, comme la composition et la diffusion en son spatialisé binaural, avec Radio France (dont la collection Séquences, en partenariat avec France Télévisions) ou réaliser l'habillage sonore de griffes de mode telles que Courrèges ou encore Hermès.

C'est aujourd'hui Chloé Thévenin qui prise le travail de la musique à l'image. La BO du film Paris la blanche de Lidia Terki, avec laquelle elle collabore depuis ses formats moyens et courts, l'a notamment amenée à composer pour la première fois avec la tradition orale des musiciens kabyles, au bénéfice de fulgurances d'improvisation. La Cinémathèque Française lui a commandé la musique de la version restaurée par le British Film Institute du Blackmail d'Hitchcock. En mai 2017, Chloé compose la BO du 1er court métrage de la jeune actrice belge Marie Kremer, Le Perou, présenté au Festival de Cannes 2017 dans le cadre des Talents Adami.